Porto - Sous le charme de la cidade invicta
architecture city gastronomy history Portugal

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

May 28, 2021 | by Jorge Valente

Porto est une ville charmante qui a su garder au cours des siècles tout le charme de ses grandes époques. Et c’est justement cela qui rend Porto si intéressant. D’un côté, le flair et le climat agréable d’une ville côtière et de l’autre côté une ville bouillonnante d’histoire et de créativité.

Nous étions très contents d’arriver à Porto avec notre moyen de transport favori, notre fidèle moto. Nous venions de l’intérieur, d’une région intimement liée à Porto, plus précisément, de la vallée du Douro, où nous avions parcouru d’innombrables kilomètres sans nous fatiguer de la belle vue que ce fleuve, et les routes sinueuses qui l’accompagnent, nous offre. Et nous voilà maintenant arrivés dans la deuxième ville du pays, Porto, capitale du nord et ville au charme cosmopolite.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

À pied c’est mieux
Très vite nous laissons de côté notre moto pour nous plonger dans la vague urbaine de Porto. À chaque coin de rue, une vue imprenable de la ville se dessine devant nous.
Afin de bien commencer la journée, nous prenons notre café du matin dans le mythique Majestic Café de la Rua de Santa Catarina. Un endroit où l’art nouveau du début du XXe siècle s’exhibe dans chaque détail. Et il y en a des détails ! On se croit voyager dans le temps, ne serait-ce que pour l’instant d’un café. Encore émerveillés de ce voyage dans le temps, nous nous lançons dans la rue piétonne de la Rua de Santa Catarina. Une rue pleine de vie, de boutiques, de vendeurs et d’artistes. En sortant de celle-ci, nous découvrons le vrai Porto avec ses collines, que l’on grimpe ou descend, comme les vagues d’une mer atlantique agitée. Et si les mollets s’en plaignent, les yeux s’en délectent.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta
Porto - Sous le charme de la cidade invicta

Plus loin nous descendons vers la Estação de São Bento, fameuse gare de train, qui de l’extérieur ne laisse pas deviner son intérieur. Mise à part l’ambiance particulière que les gares peuvent exercer et que nous aimons toujours découvrir lors de nos voyages, celle-ci cache un petit trésor. Ce sont ses Azulejos sur les murs intérieurs de la gare, qui nous racontent quelques moments forts de l’histoire du Portugal.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

À quelques coins de la Estação de São Bento, nous traversons l’Avenida dos Aliados avec la mairie au fond. C’est dans cette grande avenue que tous les grands événements sont célébrés, tel que les fêtes populaires dont la très répandue fête de la Saint-Jean, ou São João en portugais, le patron de la ville que l’on célèbre le 24 juin. Des années en arrière, pendant la São João, les garçons taquinaient les jolies filles en tapant avec de longs poireaux sur leur tête. De nos jours cette tradition existe toujours, même si le poireau a été remplacé par des marteaux en plastique gonflables. Une autre célébration majeure de la ville est la Queima das fitas, pendant laquelle on croise pleins d’étudiants vêtus de noir avec leurs capes et qui fêtent en mai leur vie académique. Porto vit aussi au rythme de ces événements.
Nous continuons notre découverte en utilisant la tour des Clérigos comme point de référence. Cette tour de 75 mètres fait partie de l’église baroque des Clérigos. Monter les 240 marches au sommet de la tour vaut l’effort. Le panorama sur la ville et ses quartiers y est imprenable. Après avoir repris notre souffle, nous comprenons pourquoi le centre historique de Portus Calle (le nom de Porto pendant la période des Romains) fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

À deux pas de Hogwarts
Étant donné que nous sommes à deux pas d’une des plus belles et réputées librairies du Portugal, et même du monde, nous nous devons de lui rendre visite. La librairie Lello semble sortir tout droit de la saga de Harry Potter. De fait, la créatrice de Harry Potter, J.K. Rowling a vécu pendant une période de sa vie à Porto, ce qui explique sans doute cette ressemblance.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

Il y a même des tours touristiques qui prétendent visiter les endroits qui auraient inspiré l’auteure. L’entrée est désormais payante, vu le succès énorme que la librairie rencontre ces dernières années et afin de mieux protéger l’intérieur et les ouvrages de la librairie. Une fois à l’intérieur nous avons l’impression d’entrer dans une mini cathédrale du savoir et des lettres. Beaucoup de détails attirent nos regards, mais la pièce principale est bel et bien cet escalier central accessible sur deux côtés qui mènent au deuxième étage d’où l’on peut admirer au plafond, une grande baie vitrée pleine de couleur.

 

Quand le ventre grogne
Ce n’est probablement pas un secret que les Portugais aiment manger, comme tous les peuples méditerranéens. À Porto, on aime manger et on aime passer du temps à table, du bon temps. Que ce soit pour manger les sardines grillées, pêchées le matin dans les eaux fraîches de l’Atlantique ou des tripes à la façon de Porto (plat qui a donné le nom aux habitants de cette ville, les tripeiros, car pendant l’ère des découvertes les meilleures viandes étaient réservées aux marins qui partaient découvrir le monde et ainsi les habitants de Porto se retrouvaient avec les tripes).
Une visite à Porto ne serait pas comblée sans passer par les caves du fameux vin de Porto à Vila Nova de Gaia de l’autre côté du Douro. Une vraie institution de cette région et du pays. Cette « success story » luso-britannique a eu ses débuts au XVIIIe siècle et une dégustation entourée des fûts de chêne restera certainement un moment mémorable.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

D’autant plus que de ce côté du fleuve nous pouvons apprécier une vue privilégiée sur la Ribeira, un des quartiers les plus anciens et typiques de la ville de Porto.
Porto révèle encore bien d’autres surprises agréables pour tout voyageur curieux et avide de découverte. Un petit paradis pour les épicuriens à ne pas rater.

Porto - Sous le charme de la cidade invicta
Jorge Valente

Jorge ValenteCo-Founder diariesof magazine

Après un voyage épique à travers l’Amérique du Sud avec leur moto, Anabela et Jorge Valente ont lancé diariesof. Ce n’est pas juste un magazine de voyages, mais un « Bookazine » bi-annuel en langue anglaise tiré à 1.500 exemplaires par numéro. Ce sont des voyageurs, blogueurs et photographes qui partagent leurs rencontres, leurs histoires ainsi que leur passion pour le voyage et écrivent pour le magazine ainsi que pour le site internet www.diariesof.lu.

You may also like

Umbrien - Eine Komposition aus Dolce Vita und Kunstgenuss

January 4, 2022
Read more

Andalusien – Ein Vermächtnis Der Kulturen

January 4, 2022
Read more

Porto - Sous le charme de la cidade invicta

May 28, 2021 | by Jorge Valente
Read more

Write a comment